Le coup de foudre !
intheknown


Pour nos amis journalistes pressés par le temps, une biographie prête à l’emploi :


Jérôme Noirez, né en 1969, est musicien, compositeur et écrivain. Il a mené des études d’histoire de l’art et s’est penché sur les relations entre musique et arts plastiques dans les avant-gardes du XXe siècle. Il se passionne alors pour le compositeur américain John Cage et fonde Le Manifeste de l’Art Discret, groupe de musique expérimentale d’inspiration dadaïste. Parallèlement, il étudie la musique médiévale dont il continue à être un interprète assidu, et découvre avec gourmandise la culture japonaise.

Il se prétend également spécialiste en
fantasmalogie (science dont il est l’inventeur et qui a pour objet l’étude de l’imaginaire des fantômes et autres images impalpables), adepte de Rabelais, de Lewis Carroll, de Céline, de Witold Gombrowicz, et grand goûteur des gastronomies de l’étrange.

Après
Féerie pour les Ténèbres, une imposante trilogie de fantasy rabelaisienne (nominé au prix Merlin, au prix Imaginales, au Grand Prix de L’Imaginaire), il écrit Leçons du Monde Fluctuant qui narre les errances horrifiques et pathétiques de l’auteur d’Alice au Pays des Merveilles dans une colonie anglaise imaginaire. Ce roman a obtenu le prix Bob Morane 2008 et a été nominé au Grand Prix de L’imaginaire 2008. Parallèlement à ses écritures pour adulte, il s’attaque depuis deux ans à la littérature jeunesse avec des polars historiques aux frontières du fantastique comme le remarqué Fleurs de Dragon, L’Empire Invisible ou Le Shôgun de l’Ombre.